Atlanta City : le retour des cigarettes et des boissons dans les casinos terrestres

casino Caesars Atlantic City

Le décret numéro 183 du gouverneur du New Jersey a levé l’interdiction des boissons et des cigarettes sur les tables des casinos d’Atlantic City. C’est une excellente nouvelle pour certains joueurs, mais elle ne fait pas vraiment l’unanimité.

La distribution des boissons soumises à certaines conditions

Le bureau du gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a publié récemment le décret n° 183, autorisant la reprise des activités internes d’Atlantic City. Le décret cite notamment la distribution des cigarettes et des boissons dans l’enceinte des casinos. Ceux-ci peuvent donc reprendre leurs activités, mais uniquement pour 25% de leurs capacités et en respectant scrupuleusement les mesures de sécurité adéquates.

D’ailleurs, depuis la réouverture des casinos le 2 juillet, leur capacité de fonctionnement atteint difficilement les 25%, la faute au COVID-19 qui les a vus fermer leurs portes pendant quatre mois.

Quant à la distribution de boissons dans l’enceinte des salles de jeu, elle doit respecter certaines règles bien précises, à savoir une limite de 25% concernant la capacité d’accueil dans les espaces intérieurs, le nombre de siède est limité à 8 sur les jeux de tables, le port du masque est bien évidemment obligatoire, portes et fenêtres doivent systématiquement être ouvertes.

Avant l’annonce de ce décret, le gouverneur Murphy a déjà signé une loi autorisant la consommation d’alcool dans des conteneurs ouverts sur les lieux de promenade et près de la plage.

Cette utilisation temporaire de conteneurs ouverts a été autorisée depuis juin dernier. Toutefois, les règles plus flexibles concernant la consommation d’alcool en intérieur ont logiquement freiné l’utilisation de ces conteneurs. Et au final, l’État a autorisé la consommation de stimulants au sein de toutes les entreprises et pour leurs joueurs.

Une restriction des cigarettes aux effets néfastes pour les casinos

De Niro fume sa cigarette dans le film Casino

Le décret 183 permet aux fumeurs de fumer à l’intérieur, ce qui les arrange étant donné qu’ils n’ont plus à sortir dehors. Par contre, pour les « anti-tabac », c’est une mauvaise nouvelle puisqu’ils pensaient que ces restrictions seraient définitives.

Le dernier mot revient aux casinos de décider s’ils choisissent ou non d’être un espace non-fumeurs. Certains casinos vont garder cette politique d’interdiction de fumer à l’intérieur. D’autres vont au contraire permettre à leurs clients de fumer. Cette décision peut s’expliquer par une éventuelle baisse de revenus liée à une désertion des fumeurs de leurs établissements.

Une semaine avant le décret, le Las Vegas Advisor a réalisé un sondage concernant les cigarettes au sein des casinos. Sur les 1523 joueurs sondés, 72% ont affirmé leur désir de voir des casinos non-fumeurs. Seuls 25% des joueurs sont d’accord pour la consommation de cigarettes à l’intérieur. Ce journal a ensuite montré qu’au final, 150 casinos interdissent les cigarettes dans leur enceinte alors qu’auparavant, elles étaient autorisées.

La réouverture des centres de divertissement est aussi autorisée par ce décret 183. On estime qu’environ 150 personnes peuvent accéder à ces lieux pour profiter de loisirs qu’on y propose. Cependant, on voit une certaine hésitation des casinos à rouvrir les leurs. C’est tout à fait compréhensible étant donné que le nombre de places autorisé ne permet pas de couvrir leurs dépenses, et donc qu’ils n’en tireront aucun bénéfice.

Sur ce 1er trimestre d’après réouverture, tous les casinos ont connu des pertes, excepté Golden Nugget. Parmi les casinos physiques, celui-ci est le seul à être en gain. Et encore, ses bénéfices sont tirés essentiellement des revenus engrangés sur ses sites en ligne.

Meilleurs casinos