Boylesports Enterprise décidé à se lancer dans la lutte anti-blanchissement d’argent

Boylesports Enterprise décidé à se lancer dans la lutte anti-blanchissement d’argent Machinesasous.net

L’United Kingdom Gambling Commission, le régulateur des jeux d’argent et de hasard au Royaume-Uni est très strict par rapport au respect de la règlementation en vigueur. Elle a récemment mené une enquête concernant les mesures prises pour la lutte contre le blanchissement d’argent de l’opérateur Boylesports Enterprise. Après avoir observé que le manque de sérieux de l’opérateur concernant ces mesures, l’UGKC lui a infligé une lourde amende de 2,8 millions de livres sterling. Conscient de son erreur, Boylesports Enterprise compte bien améliorer son système de lutte contre le blanchissement d’argent.

Une politique anti-blanchissement totalement inefficace

Pour obtenir une licence d’exploitation en bonne et due forme, les opérateurs de jeux de hasard doivent respecter plusieurs règles. L’une d’elles est la mise en place d’un système fiable concernant la lutte contre le blanchissement d’argent. Le rôle de l’UKGC est alors de veiller à ce que tous les établissements de jeux licenciés respectent leurs engagements.

L’enquête de l’UKGC s’est concentrée sur les 2 plateformes les plus importantes du groupe, à savoir Boylecasino et Boylesports. Durant l’investigation, il s’est avéré que le système utilisé pour lutter contre le blanchissement d’argent était défectueux en raison des gros défauts qu’il comporte. Par ailleurs, la plateforme ne respectait pas la règlementation en vigueur dans le domaine. Qu’il s’agisse des contrôles ou des procédures, ils étaient tout simplement inefficaces.  

Richard Watson, le directeur exécutif de l’UKGC a précisé que tous les opérateurs doivent disposer d’un cahier des charges montrant une politique efficace de lutte contre le blanchissement d’argent. M. Watson a également rappelé que l’UKGC se montrera intransigeante avec les contrevenants aux règlementations. Son rôle est justement de poursuivre tous les opérateurs qui refusent de se conformer à la loi en vigueur.

Objectif : amélioration du système

Boylesports Enterprise figure parmi les opérateurs les plus populaires du Royaume-Uni. Ses activités concernent surtout les casinos en ligne, le bingo et les paris sportifs. Sur le marché britannique, l’opérateur compte environ 300 détaillants. La négligence de Boylesports Enterprise concernant la lutte contre ce fléau a été mise en lumière par le régulateur britannique. Cela lui a alors valu une amende de 2,8 millions de livres sterling.

Boylesports Enterprise n’a pas fait appel de cette décision, l’opérateur reconnait bien les erreurs qu’il a commises et accepte les sanctions. Soucieux de respecter le principe de bonne gouvernance, Boylesports compte utiliser les résultats de l’enquête pour améliorer son système. Un audit a d’ailleurs été lancé afin de trouver des solutions pour respecter la loi.

L’une de ses solutions est de recruter un Money Laundering Reporting Officer pour mettre le système de lutte contre le blanchissement en conformité avec les règlementations en vigueur. Celui-ci devra suivre une formation auprès de l’UKGC. De cette manière, le régulateur pourra contrôler les compétences acquises. À la fin du programme, il devra normalement obtenir une certification Personal Management Licence remise par l’organisme de régulation des jeux de hasard.  

Meilleurs casinos